LES FRANÇAIS ET LES COMMERCES PRÈS DE CHEZ EUX :

MÉTROPOLES VS FRANCE PÉRIPHÉRIQUE : 4 PROFILS DE CONSOMMATEURS À DÉCOUVRIR


Étude OpinionWay pour Asterop

Laurence, la Parisienne, Stéphanie, habitante de zone rurale proche d’une ville, Sébastien, habitant le centre-ville d’une ville moyenne ou encore Jean, habitant en pleine zone rurale isolé de la ville : 4 profils consommateurs pour traduire concrètement les différentes réalités des Français face à leurs commerces de proximité, d’après la dernière étude OpinionWay pour Asterop.


EN BREF - RAPPEL DE L'ÉTUDE




4 PROFILS DE CONSOMMATEURS POUR 4 RÉALITÉS FRANÇAISES DIFFÉRENTES

  • Laurence, habitant Paris,
    fait toutes ses courses en centre-ville et parcourt à pieds 1 km pour se rendre dans n’importe quel commerce ;

  • Stéphanie, habitante de zone rurale en périphérie d’une petite ville,
    utilise toujours sa voiture pour parcourir les 10 km de moyenne et se rendre dans une zone commerciale en périphérie de la ville ;

  • Sébastien, habitant le centre-ville d’une ville moyenne,
    utilise souvent sa voiture pour parcourir les 3 km qui le séparent de ses commerces de centre-ville ;

  • Jean, habitant en zone rurale isolée de la ville,
    est obligé d’utiliser sa voiture pour faire les 12,5 km qui le séparent de ses commerces, et ce malgré les contraintes puisqu’il n’y a pas d’offre de proximité.



JUSQU'A 6 FOIS PLUS DE DISTANCE A PARCOURIR POUR LES DÉLAISSÉS DE L’OFFRE COMMERCIALE

  • 73% des ruraux doivent se rendre en périphérie des villes ou dans les zones commerciales pour aller dans un supermarché contre 39% des Franciliens
  • Pour se rendre dans n’importe quel type de commerce, en fonction de leur lieu d’habitation, les Français peuvent parcourir une distance jusqu’à 6 fois plus longue :
    • 2 km à Paris et en région parisienne ;
    • 12,2 km en zone rurale.


UNE FRANCE DIVISÉE : 4 FRANÇAIS SUR 10 DÉLAISSÉS SUR L’OFFRE DE COMMERCES DE PROXIMITÉ

  • 40% des Français estiment difficile d’accéder à une offre de commerces de proximité classique (boulanger, charcutier, primeur etc.), dont 50% des habitants de zone rurale
  • Près d’un Français sur deux (48%) jugent que les librairies ne sont pas assez nombreuses
  • 40% des Français considèrent que les magasins de chaussures ne sont pas assez nombreux
  • 39% des Français trouvent que les commerces d’habillement ne sont pas assez nombreux
  • 37% des Français déclarent que les commerces de bouche ne sont pas assez nombreux
  • 27% des Français jugent qu’il y a trop d’agences immobilières


LES FRANÇAIS INQUIETS POUR L’AVENIR DE LEURS COMMERCES

  • 31% des Français se disent inquiets pour les commerces de centre-ville et 53% pour les commerces ruraux
  • 82% des Français pensent que de plus en plus de commerces de proximité sont obligés de fermer
  • 80% des Français jugent que les centres-villes sont en déclin à cause des difficultés des commerces de proximité
  • 64% des Français estiment que l’e-commerce a un impact sur le commerce physique




A l’heure du « tout numérique » et de l’essor des produits high-tech et connectés, Asterop, entreprise de data marketing experte en optimisation de la performance locale, a souhaité mettre en exergue les particularités des relations que les Français entretiennent avec les commerces à proximité de leur lieu de vie et souligner la possible complémentarité entre commerce en périphérie et en centre-ville, avec le concours d’une étude OpinionWay.

Dans le premier volet, publié le 22 mai dernier, Asterop dressait un constat implacable : la France est divisée entre les villes et les champs, en particulier dans le maillage commercial de chaque zone géographique. Il existe donc une France privilégiée, celle des grandes villes et notamment de Paris, où l’offre commerciale de proximité est riche et complète (moins de 2 km parcourus en moyenne pour que les Français se rendent dans leurs commerces).

Mais il existe aussi une France des campagnes, où l’utilisation de la voiture est quasiment obligatoire à chaque fois que les Français doivent faire leurs courses, avec une moyenne de 12,5 km tout type de commerce confondu. Le maillage commercial y est incomplet, puisque les Français des campagnes ne disposent pas d’une offre de commerce de proximité classique et que de nombreux services (librairies, magasins de vêtements…) sont peu nombreux voire absents.

Pour traduire concrètement ces inégalités, Asterop a choisi de réaliser 4 personae différentes : Laurence et Sébastien, pour la France des villes ; Stéphanie et Jean pour la France des champs.

LAURENCE ET SÉBASTIEN, LA FRANCE DES VILLES



personna laurence
personna sebastian

STÉPHANIE ET JEAN, LA FRANCE DES CAMPAGNES



personna stephanie
personna jean

ILS EN PARLENT...

100% Nancy | 100% Vosges | Actualité Lyon | Actualites-du-jour.eu | BFM - 21/05/2018 | BFM - 25/05/2018 | Boursorama | Centre Presse Aveyron | Cession Commerce | Fashion Network | La Dépêche.fr | La Montagne | La République du Centre | Le Berry Républicain | Le Conso Battant | Le Figaro.fr | Le Journal du Centre | Le Pogrès.fr | Le Populaire du Centre | L'écho Républicain | L'Indépendant | Le Parisien | L'Officiel de la Franchise | LSA Commerce & Consommation | M6 | L'Yonne Républicaine | MSN | Yahoo Actualités |


CONTACTS PRESSE





ASTEROP
Samuel RIBAS
01 85 33 12 70
samuel.ribas@asterop.com

LOG ON EXPERIENCE
Mike HADJADJ
06 27 30 52 08
mike@logonexperience.com

AGENCE79
Lucien CORPECHOT
06 60 59 01 16
lcorpechot@agence79.com